Menu

Moutarde

Définition

Selon le dictionnaire Larousse, une allergie est une réaction anormale et spécifique de l’organisme au contact d’une substance étrangère qui n’entraîne pas de troubles chez la plupart des sujets. Plus de 300 000 Québécois sont atteints d’allergies, dont 6 à 8% sont des enfants et moins de 2,5% des adultes. L’allergie à la moutarde fait partie des 10 allergènes prioritaires au Canada.

Cause

L’allergie à la moutarde crée une réaction anormale du corps. Cette allergie est de plus en plus fréquente. Si un membre de la famille (père, mère, frère ou sœur) souffre d’allergie, quelle qu’en soit la forme, les risques de développer une allergie augmentent. Si un seul parent est atteint, les risques augmentent de 30% alors que si les deux le sont, ce risque passe à 80%. Par contre, ce type d’allergie n’est pas héréditaire; une allergie à la moutarde chez le parent ne donnera pas nécessairement une allergie à la moutarde à l’enfant.

Âge

L’allergie survient généralement avant l’âge de 3 ans, dès la première exposition à la protéine de moutarde. On ne recommande plus d’attendre avant de présenter les aliments à fort risque allergisant. Une introduction entre 4 et 6 mois de vie avec un contact répété serait même souhaitable pour limiter les risques de développer une allergie.

Guérison

Malheureusement, l’allergie à la moutarde est généralement permanente.

Allergie croisée

La moutarde fait partie de la famille des Brassicaceae, comme le rutabaga et le chou. Le risque de développer une allergie croisée avec les autres aliments de la même famille est très rare.

Symptômes

Les symptômes surviennent généralement dans les minutes suivant l’exposition à la protéine de moutarde. Les symptômes peuvent d’abord sembler bénins et empirer rapidement ou bien devenir de plus en plus importants lors d’expositions subséquentes. Dans certains cas, la réaction allergique peut être déclenchée quelques heures après l’exposition.

Les manifestations suivantes sont à surveiller de près :

  • Nausées, vomissements
  • Diarrhées, douleurs abdominales, constipation
  • Picotements dans la bouche et la gorge
  • Rougeurs, chaleur, enflure ou changement de la couleur de la peau
  • Éruptions cutanées, urticaire ou eczéma
  • Éternuements, nez qui coule ou congestion soudaine
  • Larmoiements, yeux rouges, enflés ou irrités, qui picotent
  • Faible pouls, palpitations, perte de conscience, étourdissements ou vertiges
  • Toux, sensation d’étouffement, changement dans la voix, pleurs persistants, respiration sifflante

Si vous ou votre enfant ressentez l’un ou plusieurs de ces effets, veuillez consulter rapidement votre médecin. Si des difficultés respiratoires sont présentes, présentez-vous rapidement à l’hôpital le plus près ou appelez une ambulance de toute urgence.

Anaphylaxie

Selon le dictionnaire Larousse, l’anaphylaxie est l’état d’un être vivant qui, sensibilisé par l’introduction d’une substance dans son organisme, est susceptible de réagir violemment à l’introduction ultérieure d’une nouvelle dose de cette substance, même minime.

L’allergie à la moutarde est la majorité du temps non dangereuse, mais un risque de choc anaphylactique reste présent. Aussi, très peu de protéines sont nécessaires pour déclencher le choc anaphylactique, ce qui en fait une allergie grave et potentiellement mortelle.

Le choc anaphylactique se caractérise par une boursouflure du visage, une enflure de la gorge, une difficulté respiratoire, une baisse dangereuse de la pression artérielle et la fuite de liquides à travers les parois des vaisseaux sanguins. Ces effets peuvent engendrer un état de choc. Elle peut causer une perte de conscience. Si on ne la traite pas rapidement, l’anaphylaxie peut être mortelle.

Traitement

Si vous possédez déjà un auto injecteur d’épinéphrine (Epipen®), assurez-vous de l’avoir sur vous en tout temps et de savoir bien l’utiliser. Si vous ne savez comment vous en servir, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous n’avez pas d’auto injecteur et que la réaction est mineure, téléphonez à votre pharmacien pour savoir quelle dose de Bénadryl® vous pouvez administrer et dirigez-vous rapidement chez votre médecin ou à l’urgence de l’hôpital le plus près.

Si vous n’avez pas d’auto injecteur et que la réaction semble grave ou évolue rapidement, téléphonez au 911 et suivez leurs indications.

Il ne suffit que d’une très petite quantité de protéine de moutarde pour déclencher une réaction allergique potentiellement grave. Assurez-vous de les éviter en lisant bien les étiquettes et en vous assurant que ce que vous mangez n’ait pas été en contact direct ou indirect avec de la moutarde.

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire