Menu

Le Salon TDAH débarque à Granby

9 mars 2019

Granby accueillera pour la première fois le Salon TDAH, et ce à l’hôtel Castel, le 16 mars. Une dizaine d’exposants provenant de partout au Québec viendront présenter leurs services de soutien aux personnes aux prises avec le trouble du déficit de l’attention, mais également avec le syndrome d’Asperger ou l’anxiété. C’est l’occasion pour les visiteurs d’avoir accès rapidement à un soutien en lien avec ces problèmes de santé mentale.

S’il est parfois difficile d’obtenir du soutien du système de santé public, de multiples services existent pour les personnes touchées par le TDAH, par le syndrome d’Asperger, l’anxiété ou même l’autisme, souligne Nathalie Beaulieu.

Soutien

« Nous sommes à un moment de l’année où les personnes sont touchées par le TDAH et se questionnent beaucoup. Parfois ça devient très lourd après la semaine de relâche en raison des difficultés scolaires. Ça inquiète les parents », explique Nathalie Beaulieu.

Plutôt que de patienter des mois — voir des années — pour avoir accès à un soutien dans le système public de santé, Mme Beaulieu croit que le salon peut permettre aux enfants, parents et adultes affectés par ces problèmes de santé mentale d’avoir accès rapidement à des services adaptés à leurs besoins.

Les exposants présenteront diverses stratégies adaptées à tous les âges. « Parfois, les services offerts sont davantage axés sur l’accompagnement et le coaching et dans d’autres cas, c’est sur des méthodes de relaxation. », explique-t-elle.

Médicaments 

Comme l’ont souligné récemment des dizaines de pédiatres et autres spécialistes de la santé dans une lettre ouverte dénonçant l’usage systématique des médicaments dans le traitement du trouble du déficit de l’attention, Nathalie Beaulieu estime que d’autres solutions s’offrent pour traiter le trouble.

Selon Mme Beaulieu, il n’est pas obligatoire d’avoir un diagnostic [en lien avec la santé mentale] clairement établi pour être intéressé par les services offerts dans le cadre du salon. « Par exemple pour les professionnels qui travaillent avec des jeunes enfants, il n’est pas possible de poser un diagnostic avant l’âge de 5 ans. Mais s’il y a des jeunes avec de telles problématiques, ils doivent être capables de gérer la situation, explique Nathalie Beaulieu. Les coachs familiaux n’ont pas besoin d’un diagnostic pour travailler. S’il y a régulièrement des crises autour de la table, les coachs peuvent aider. »

Nathalie Beaulieu a elle même dû vivre avec un proche touché par un déficit de l’attention. Selon elle, la difficulté d’avoir accès à un traitement dans le système de santé encourage parfois les gens à chercher des solutions concrètes à leurs problèmes.

« C’est coûteux pour les gens au niveau de la qualité de vie, ils cherchent ce qu’ils peuvent faire pour en diminuer les impacts, mais il n’y a pas un seul mode d’emploi », explique-t-elle.

Nathalie Beaulieu croit que le salon peut aider à mieux identifier les besoins et ainsi choisir un service de soutien propre à chaque situation.

Par ailleurs, selon la coordonnatrice de l’événement, un réseau de 15 salons de ce type au Québec souhaite faire connaître ces services parallèles qui ont le potentiel « d’aider concrètement » les proches des personnes touchées par ce genre de problèmes.

Granby

Ce premier Salon TDAH à Granby présentera quelques nouveautés qui s’ajouteront à la formule habituelle. Pour une première fois, de l’information sera disponible sur la zoothérapie. « C’est extraordinaire pour tout ce qui est habiletés sociales ou gestion du stress », souligne Mme Beaulieu.

L’organisatrice du salon rappelle que les visiteurs peuvent s’organiser à la suite du salon pour se partager les services offerts. « Avec ces services, ça donne aux parents l’opportunité de se réunir et d’organiser cela en parascolaire. […] On peut ainsi voir des services s’instaurer en quelques mois plutôt que d’attendre plusieurs années », souligne-t-elle.

En plus de l’information disponible aux différents kiosques, quelques courts ateliers d’une quinzaine de minutes seront offerts aux participants. L’objectif demeure d’offrir une vitrine pour les spécialistes afin de promouvoir leurs services.

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire