Menu

Les enfants devraient être exposés le plus tôt possible aux arachides, selon les pédiatres

25 janvier 2019

Plus tôt les enfants consomment l’aliment allergène, moins ils auront de symptômes, selon plusieurs études.

La Société canadienne de pédiatrie a publié un document pratique à l’intention de ses membres qui recommande d’exposer les nourrissons à haut risque d’allergie en diluant l’aliment allergène dans leur nourriture.

Les pédiatres estiment que 2 à 10 % de la population canadienne a une allergie alimentaire. Les enfants peuvent être particulièrement allergiques au lait, aux oeufs, aux arachides, aux noix, au poisson, aux fruits de mer, au blé et au soja. Les nourrissons à haut risque sont ceux qui présentent des symptômes très tôt, comme l’asthme, le rhume ou l’eczéma, ou qui ont un parent allergique.

Jusqu’à récemment, les pédiatres conseillaient de garder le nourrisson à distance de l’aliment allergène, mais depuis 2013, plusieurs études montrent que cela aurait l’effet inverse de celui qui est recherché. Quand les enfants sont privés de l’aliment qui pose un problème, le taux d’allergies dans le groupe étudié augmente.

Un vent de changement souffle sur la profession, affirme la Dre Elissa Abrams, la présidente de la section des allergies de la Société canadienne de pédiatrie. Les études montrent que manger tôt [l’aliment allergène] a des vertus préventives.

Les chercheurs pensent que les allergies apparaissent surtout par le contact avec la peau et non par le système digestif. Ce dernier entraînerait même le corps à tolérer les allergènes.

Les pédiatres recommandent donc d’ajouter un peu de l’aliment problématique dans la nourriture des enfants dès l’âge de 4 à s6 mois pour les nourrissons à haut risque, et à partir de 6 mois pour les nourrissons à faible risque.

L’introduction plus précoce d’aliments allergènes solides pourrait prévenir l’allergie aux arachides et l’allergie aux œufs chez les nourrissons à haut risque.

 Société canadienne de pédiatrie

Le beurre d’arachides peut être dilué dans de l’eau ou du lait maternel ou mêlé à une purée. Pour les nourrissons plus âgés, il peut être offert sur une fine tartine, à condition que l’enfant soit capable d’avaler de la nourriture solide.

La Société canadienne de pédiatrie invite les parents à introduire chaque aliment l’un après l’autre pour observer la réaction de l’enfant. En cas de réaction indésirable, ils conseillent de consulter un professionnel de santé.

Les médecins ont cependant besoin de formation, selon la Dre Abrams. En août, elle a publié une étude dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology où elle notait un manque de connaissance parmi les allergologues, les pédiatres et les médecins de famille et des obstacles à l’exposition précoce au beurre d’arachides.

Avec les informations de Nicole Ireland, Christine Birak, Adrien Blanc et La Presse canadienne.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1149042/allergie-medecin-beurre-eczema-conseil-aide-nourrisson-bebe

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire