Menu

Pas évident de passer l’Halloween avec des allergies

29 octobre 2018

Des jumelles de 12 ans de Lanaudière profiteront à plein de l’Halloween, même si elles ne pourront pas manger la majorité des bonbons qu’elles recevront le 31 au soir.

Comme environ 100 000 enfants au Québec, Amily et Alycia Ruel souffrent d’allergies alimentaires. Dans leur cas, il s’agit d’une allergie au gluten et au blé assez sévère, diagnostiquée par un médecin, et qui peut détruire leur système digestif.

Amily se déguisera en Chewbacca et Alycia en princesse Leia le 31, des personnages de Star Wars.

Elles doivent éviter le blé, l’avoine, l’orge (incluant le malt et le seigle) ainsi que d’autres allergènes alimentaires.

«Il faut faire très attention avec les bonbons d’Halloween parce que le blé sert d’agent épaississant et le malt à rehausser le goût des friandises, a expliqué la mère des jumelles, Cindy Fields. Dans le cas de mes filles, ça peut détruire leur système digestif.»

Les deux enfants de Saint-Lin-Laurentides ne peuvent donc pas manger la majorité des palettes de chocolat, les Smarties, les chips, les caramels, les Klondike, les pâtisseries, les bonbons en gélatine, etc.

«Elles ne comprenaient pas pourquoi elles ne pouvaient pas en manger il y a deux ou trois ans», a ajouté la maman.

Amily et Alycia peuvent cependant manger les bonbons avec les étiquettes sans gluten ou amidon de maïs.

À l’écart

«Cette fête s’avère souvent un moment difficile pour ces enfants à cause de la distribution de produits potentiellement allergènes qui tend à les mettre à l’écart des festivités», a affirmé la directrice du développement et des communications d’Allergies Québec, Dominique Seigneur.

Les jumelles ont cependant la chance d’avoir deux frères et une grande sœur avec qui elles font un tri général des bonbons à la fin de la soirée.

«Les trois autres savent qu’ils vont se faire voler ou échanger des Aero», a pour sa part blagué le père des enfants, Philippe Ruel, car ses jumelles peuvent manger des barres Aero et Mirage.

«Les Aero, c’est ce que j’aime le plus», a pour sa part mentionné Amily.

Les parents doivent cependant vérifier sur le site internet des fabricants pour savoir si les bonbons sont sans gluten parce que ce n’est pas souvent écrit sur l’emballage, a déploré Mme Fields.

Citrouille turquoise

La famille Ruel-Fields participe par ailleurs à l’initiative #MaCitrouilleTurquoise pour montrer que les enfants souffrant d’allergies alimentaires font partie de la fête.

Lancé aux États-Unis en 2014, le concept invite les gens à peindre une citrouille turquoise pour indiquer qu’ils offrent des bonbons non allergènes et des gâteries non alimentaires.

Les allergies alimentaires

75 000 enfants québécois sont atteints d’allergies alimentaires dans les écoles primaires.

Les allergènes causant le plus de réactions chez les enfants sont les œufs, le lait de vache, de soya, le blé, les arachides, les noix et les poissons.

On recense au-delà de 160 aliments pouvant causer des réactions allergiques au Canada.

La majorité des enfants perdent leurs allergies avant l’âge de 7 ans (seulement 20 % des cas d’allergies aux arachides sont résolus avant cet âge).

Source : Allergies Québec

https://www.tvanouvelles.ca/2018/10/29/pas-evident-de-passer-lhalloween-avec-des-allergies

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire