Menu

Un implant dans le cerveau pour réduire les crises d’épilepsie

30 août 2018

Et si une simple puce électronique implantée dans le cerveau permettait de bloquer les cellules du cerveau responsables des crises d’épilepsie ?

Près de 30% des patients épileptiquessont résistants aux traitements existants. Pour ces personnes qui n’ont d’autre choix que d’attendre la crise, l’administration directe de médicaments par électrophorèse pourrait être LA solution. Il s’agit d’implant qui fonctionne en utilisant un champ électrique pour envoyer des neurotransmetteurs depuis un réservoir interne.

La nature intermittente des crises d’épilepsie rend ce trouble particulièrement bien adapté à une approche thérapeutique telle que l’administration de médicaments par électrophorèse qui n’agit que lorsque cela est nécessaire, par exemple, juste avant le début des crises » soulignent les chercheurs dans la revue Sciences advances.

« La nature intermittente des crises d’épilepsie rend ce trouble particulièrement bien adapté à une approche thérapeutique telle que l’administration de médicaments par électrophorèse qui n’agit que lorsque cela est nécessaire, par exemple, juste avant le début des crises » soulignent les chercheurs dans la revue Sciences advances.

Des chercheurs avaient déjà montré que cette méthode d’administration de médicaments peut être utilisée pour gérer la douleur, avec un implant placé dans la moelle épinière de rats. Cette fois, les chercheurs de l’Université de Cambridge (Grande-Bretagne) ont conçu une puce suffisamment petite pour être placée dans le cerveau de souris. « Après la détection d’une crise d’épilepsie, nous avons demandé à l’implant d’envoyer des neurotransmetteurs inhibiteurs demandant à certaines cellules du cerveau d’arrêter de propager leur message de « crise épileptique » à d’autres cellules. Cela a arrêté la crise » expliquent les scientifiques.

Ils ont également montré que l’implant pouvait stopper la crise avant même qu’elle démarre. Les chercheurs savent qu’il faudra probablement au moins une décennie avant que leur technologie soit largement disponible pour les humains. Mais à terme, elle pourrait également être utilisée pour le traitement de la maladie de Parkinson ou des tumeurs cérébrales.

https://www.topsante.com/medecine/troubles-neurologiques/epilepsie/un-implant-dans-le-cerveau-pour-reduire-les-crises-d-epilepsie-627761

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire