Menu

Un homme allergique aux noix meurt au travail

24 octobre 2017

Un homme d’Edmonton est mort d’un choc anaphylactique au travail, après avoir respiré les particules d’un produit à base de coquilles de noix qui avait été utilisé pour décaper les murs de l’édifice où il testait la qualité de l’air.

Justin Mathews, 33 ans, a été transporté d’urgence à l’hôpital de l’Université de l’Alberta le 2 octobre 2017, après avoir arrêté de respirer.

Les médecins ont informé ses parents, David et Mabel Mathews, que leur fils était dans le coma. « Les médecins nous ont dit que 80 % de son cerveau était inactif », dit Mabel Mathews.

La famille a pris la difficile décision de faire débrancher le respirateur artificiel auquel était relié Justin Mathews.

Il est mort cinq jours plus tard.

Les parents de Justin, David et Mabel Mathews, espèrent prévenir une autre mort comme celle de leur fils. Photo : Radio-Canada/Sam Martin

Réaction allergique au travail

Selon ses parents, Justin Mathews était à l’intérieur de la caserne de pompiers Rossdale, un édifice en rénovation, pendant environ 20 minutes pour tester la qualité de l’air avec un collègue. Il ne savait pas que des travailleurs avaient utilisé un produit à base de noix pour décaper des murs dans le bâtiment. Il s’est précipité à l’extérieur lorsqu’il a eu de la difficulté à respirer.

« Il était dehors et ne pouvait pas respirer. Il s’appuyait sur sa voiture et essayait de reprendre son souffle », raconte sa mère.

Justin Mathews s’est ensuite effondré au sol. Des équipes d’urgence ont été appelées sur place.

Selon ses parents, Justin n’avait pas d’auto-injecteur d’épinéphrine sur lui, utilisé pour traiter le choc anaphylactique, parce qu’il associait son allergie à la nourriture.

David et Mabel Mathews ont de la difficulté à accepter la mort de leur fils, qu’ils décrivent comme étant gentil, sportif et toujours de bonne humeur.

« Je veux m’assurer que personne, père, mère ou soeur, ne perd quelqu’un comme cela », dit Mable Mathews.

Qui est responsable?

La soeur de Justin Mathews, Shari Reklow, réclame des changements. Elle croit que les produits à base de noix devraient être réglementés de la même façon que la nourriture qui contient des noix.

« Il y a une faille dans le système actuel, et je suis désolée que mon frère en ait payé le prix. Nous en payons tous le prix maintenant », dit Shari Reklow.

Elle veut aussi que l’usage de produits à base de noix soit indiqué clairement sur les lieux de travail.

« Les coquilles de noix se trouvent dans des produits auxquels on n’aurait jamais pensé. Sans être au courant, comment pouvons-nous nous protéger ou protéger notre famille? »

Shari Reklow veut aussi savoir pourquoi les premiers répondants n’ont pas administré un auto-injecteur d’épinéphrine à son frère.

La sœur de Justin Mathews, Shari Reklow, se pose beaucoup de questions au sujet de la mort de son frère. Photo : Radio-Canada/Sam Martin

L’incompréhension d’un spécialiste

Selon Yarden Yanishevsky, qui est le directeur médical des allergies pédiatriques à l’Université de l’Alberta, le cas de Jason Mathews est une anomalie médicale.

« C’est très rare qu’une personne ayant une allergie aux noix subisse un choc anaphylactique après avoir respiré des particules. Je n’ai jamais entendu de chose pareille » dit le Dr Yanishevsky.

Selon le médecin, il est improbable d’avoir une réaction allergique aux noix en respirant des particules parce que les noix, comme la plupart des allergènes, ne sont pas en suspension dans l’air normalement. « Le risque est très faible. »

Yarden Yanishevsky croit qu’il est possible que Justin Mathews ait respiré assez des particules pour causer une réaction allergique grave. Toutefois, il affirme qu’un choc anaphylactique est très rare dans ce genre de situation. Selon le médecin, il est plus probable que l’homme ait subi une grave attaque d’asthme, qui l’a empêché de respirer.

Le médecin est d’accord pour dire que l’usage de produit à base de noix devrait être clairement indiqué sur les lieux de travail pour éviter qu’une personne allergique n’entre en contact avec des allergènes dans l’air.

D’après les informations de Travis McEwan, CBC News.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1063186/homme-allergie-noix-mort-respirer-particules-travail

 

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire