Menu

Un père de famille meurt de piqûres de guêpes

28 août 2017

Yan Tremblay, 37 ans, a perdu la vie après avoir été piqué par des guêpes vendredi après-midi dans un sentier pédestre à Saint-Honoré.

Selon le bureau du coroner, le père de trois enfants aurait tenté de couper un arbre quand il s’est fait attaquer par les insectes.

L’homme de Saint-Ambroise a immédiatement souffert d’un malaise et sa conjointe a tenté de le transporter à l’hôpital.

Elle a finalement dû s’arrêter dans une résidence en cours de route puisque l’état de son conjoint se détériorait très rapidement.

«Il ne présentait aucun signe de vie apparent. On a fait tout ce qu’on pouvait.»

-Jean Caouette, premier répondant

Jean Couette a administré les premiers soins à la victime. Photo : Radio-Canada
 Le citoyen Jean Caouette a accueilli la famille et a tenté d’administrer les premiers soins à la victime.

« On a vu l’individu qui suffoquait sur le siège de son camion. On l’a descendu par terre et on a pratiqué la respiration artificielle », raconte le premier répondant.

Samedi soir, il a finalement succombé à ses blessures à l’hôpital de Chicoutimi.

Réaction allergique

Selon les premières informations, le coroner Steeve Poisson laisse entendre que l’homme aurait eu une réaction allergique.

Il a été impossible de savoir s’il était au courant de son allergie aux piqûres de guêpes.

Il ne portait pas d’auto-injecteur de type EpiPen.

Interrogé au sujet du drame, le Dr Dany Harvey présume que la victime a fait un choc anaphylactique, ce qui peut provoquer notamment des difficultés respiratoires, des problèmes cardiaques et de l’enflure. Ces symptômes peuvent apparaître quelques minutes seulement après la piqûre de l’insecte. Le médecin souligne aussi que les gens peuvent développer une allergie aux piqûres n’importe quand dans leur vie, sans en être conscients.

Si la personne piquée ne possède pas d’auto-injecteur, il est recommandé d’appliquer de la glace pour éviter la propagation du venin. Le Dr Harvey indique aussi qu’il faut rester calme et éviter les efforts physiques.

«Si on panique, qu’on s’énerve, qu’on court, on va augmenter la circulation sanguine, ce qui va accélérer le phénomène.»

-Dr Dany Harvey

L’entomologiste Robert Loiselle affirme que les guêpes ne sont pas plus agressives qu’avant, qu’à la fin de la saison estivale, elles défendent davantage leur territoire.

«Les guêpes sont plus costaudes, elles sont plus fortes à la fin de l’été qu’au début. C’est plus la distance avec le nid qui fait qu’elle est plus ou moins agressive.»

-Robert Loiselle, entomologiste

Depuis 10 ans, huit personnes sont mortes des suites d’une piqûre d’insecte au Québec, selon le bureau du coroner.

Selon les informations de Louis Martineau

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1052667/pere-famille-meurt-piqures-guepes

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire