Menu

Pénurie d’un médicament pour traiter l’épilepsie, le clobazam

4 juillet 2016

Le Canada fait face à une pénurie du clobazam, un médicament pour traiter l’épilepsie.

Il s’agit de la troisième pénurie de ce produit en trois ans, mais elle est la plus grave.

Ni Santé Canada, ni les fournisseurs du clobazam ne sont en mesure d’identifier clairement la raison du problème.

Le directeur à la conformité des produits de santé de Santé Canada, Étienne Ouimette, précise que de nombreux facteurs peuvent être en cause.

Des acteurs de l’industrie affirment pour leur part que la difficulté d’obtenir l’ingrédient actif du médicament serait à l’origine de la pénurie.

Deux pharmaceutiques le produisent

Au Canada, deux entreprises pharmaceutiques fabriquent le clobazam : Teva Canada et Apotex.

Dans un courriel, Apotex mentionne en avoir recommencé la production.

Elle a envoyé un premier lot du médicament aux pharmacies, et un deuxième devrait être prêt début août.

Pour sa part, Santé Canada indique que les entreprises pharmaceutiques ont la responsabilité de répondre à la demande.

On n’a pas d’autorité sur les niveaux de production ou à savoir si la demande est rencontrée ou pas.

Étienne Ouimette, Santé Canada

Patients démunis

La pénurie inquiète une dame d’Halifax, Cindy Norrad, qui traite son épilepsie avec le clobazam depuis environ quatre ans.

En mai, son pharmacien l’a informée qu’il n’en avait plus et a indiqué que le médicament ne serait pas disponible avant plusieurs mois.

SMLXL

Cindy Norrad traite son épilepsie avec le clobazam depuis quatre ans.
Photo : Radio-Canada/Jonathan Villeneuve

Il a pu toutefois transférer son dossier à une autre pharmacie, où il restait du clobazam.

Cindy Norrad a de quoi tenir bon jusqu’à la fin août, mais la situation continue de l’inquiéter, car il lui est impossible de changer de médicament.

Les autres traitements contre l’épilepsie ne sont pas compatibles avec sa médication actuelle.

L’Alliance canadienne de l’épilepsie veut rencontrer la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, pour déterminer comment éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

L’organisme demande aussi à Santé Canada d’informer les Canadiens de façon plus efficace en cas d’une autre pénurie.

D’après le reportage d’Olivier Lefebvre

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/790941/sante-canada-epilepsie-clobazam-penurie-pharmaceutique

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire