Menu

Renvoyée pour avoir eu une réaction allergique au travail

24 juin 2016

Une employée d’un magasin de vêtements de Saskatoon affirme avoir été congédiée parce qu’elle a eu une crise d’allergie durant son quart de travail.

Dans une publication Facebook qui a été partagée plus de 10 000 fois cette semaine, Danielle Duperreault a expliqué que mardi, pendant qu’elle travaillait au magasin Urban Planet, elle est entrée en contact avec du piment, un légume auquel elle est sévèrement allergique.

Presque instantanément, les symptômes se sont manifestés et, éprouvant de la difficulté à respirer, elle est allée demander de l’aide à sa gérante, lui expliquant qu’exceptionnellement, elle n’avait pas de dose d’épinéphine dans son sac à main. Sa supérieure lui aurait dit d’aller voir dans sa voiture si un injecteur EpiPen s’y trouvait, sans se préoccuper davantage de l’état de santé de la jeune fille.

«À ce stade-ci, je suis en détresse respiratoire, je vomis et j’ai l’impression que je vais perdre connaissance», a expliqué Mme Duperreault.

Des clients et les autres employés ont commencé à sérieusement s’inquiéter de l’état de la vendeuse, et finalement, un collègue lui a proposé de l’emmener à l’hôpital. Ce dernier a pratiquement dû la transporter dans ses bras.

Les deux employés se sont rendues dans la clinique la plus proche. Après avoir reçu une dose d’épinéphrine, Mme Duperreault a été envoyée par ambulance à l’hôpital ses voies respiratoires étaient presque complètement fermées.

«C’est là que j’ai appris par message texte que j’étais renvoyée, ainsi que mon collègue», a écrit la jeune fille.

L’employée a contacté le siège social d’Urban Planet qui dit prendre cette affaire très au sérieux, a rapporté CTV News. Elle se dit toutefois préoccupée des mesures de sécurité en milieu de travail.

« Tout employeur devrait avoir un EpiPen sur les lieux de travail et le personnel devrait être formé pour savoir comment réagir de ce genre de situation», a-t-elle indiqué.

«Selon les docteurs si j’avais attendu 10 minutes de plus, je serais morte, a-t-elle dit. S’il n’y a pas d’EpiPen, il faut immédiatement appeler l’ambulance.»

http://www.tvanouvelles.ca/2016/06/24/renvoyee-pour-avoir-eu-une-reaction-allergique-au-travail

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire