Menu

Connaissez-vous les symptômes «cachés» de l’asthme?

13 mai 2016

Le sifflement est l’un des principaux symptômes visibles de l’asthme, mais ce n’est pas le seul. Une douleur dans la poitrine et un mauvais sommeil peuvent être aussi annonciateurs d’une crise. Pour la détecter au mieux, la National Jewish Health, un centre de recherche sur le poumon basé à Denver, dans le Colorado, a commandé une étude.

Ainsi, 1002 adultes à travers les États-Unis ont été interrogés afin d’identifier de potentiels signes de l’asthme. Plus d’un tiers n’ont pas réussi à voir un des symptômes de l’asthme dans leur toux persistante, et c’était encore pire lorsqu’il s’agissait de lier une douleur à la poitrine ou des troubles du sommeil à la maladie.

«Beaucoup de gens ont de l’asthme mais peu le savent. De nombreux adultes ne présentent pas les symptômes traditionnels de l’asthme ou bien ils n’ont pas tous les symptômes, a déclaré le Dr David Beuther dans un communiqué. Il n’est pas rare que l’asthme ne se présente pas de façon évidente. C’est plus habituel que ce que les gens pensent. Pour le patient ou la personne qui s’occupe des premiers soins, les choses qui se présentent comme étant plutôt des symptômes inhabituels de l’asthme sont en réalité très communs. C’est pour cela que vous avez le plus souvent besoin d’un spécialiste pour le diagnostiquer et le traiter.»

Selon le Dr Beuther, un adulte américain sur 200 reçoit un diagnostic d’asthme chaque année. Tandis que les enfants atteints par la maladie présentent des symptômes plus connus, les adultes développent des symptômes moins identifiables. «En tant que pneumologue, je vois des gens avec des symptômes qui ne sont pas définis, comme la difficulté à respirer, la toux ou un épisode récurrent de bronchite. Quand on essaye de trouver de quoi il s’agit, je mentionne souvent que l’une des trois grandes causes d’une toux chronique, c’est l’asthme. Et c’est le cas très souvent que mon patient soit surpris d’entendre qu’une toux chronique ou des bronchites à répétition sont la conséquence en réalité de l’asthme», a-t-il expliqué.

Selon le Centers for Disease and Prevention, 8,6 % des enfants aux États-Unis, soit 6,3 millions, ont de l’asthme. S’il n’existe pas de traitement pour éradiquer la maladie, de nombreuses solutions permettent de la contrôler et de calmer les crises.

http://fr.canoe.ca/sante/nouvelles/archives/2016/05/20160513-123758.html

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire