Menu

Mieux vivre avec ses allergies alimentaires

3 mai 2016
Les arachides, les noix, les graines de sésame, le lait, les œufs, les poissons, mollusques et crustacés, le soya, le blé, la moutarde et les sulfites figurent parmi les aliments les plus allergènes au Canada. Voici ce qu’il faut savoir pour mieux vivre avec cette condition qui touche 300 000 personnes au Québec.

ALLERGIE OU INTOLÉRANCE?

  • Intolérance au gluten
  • Allergie aux œufs
  • Intolérance au lactose
  • Intolérance au glucose
  • Allergie aux additifs
  • Allergie aux noix

Même si les symptômes sont un peu similaires, l’intolérance, à la différence de l’allergie, n’implique pas le système immunitaire. L’intolérance au lactose, le sucre du lait, en est l’exemple le plus connu.

Une réaction allergique survient quand l’organisme réagit de façon anormale à une protéine alimentaire inoffensive pour la plupart des gens. La présence de ces protéines dans les aliments qui, une fois dans le système digestif, demeurent stables et pénètrent dans le système circulatoire pour causer des réactions immunologiques. Les symptômes les plus communs qui en résultent incluent de l’eczéma, de l’asthme, des symptômes gastro-intestinaux comme des vomissements, des crampes abdominales et de la diarrhée et, dans les cas les plus sévères, une réaction systémique pouvant être fatale, le choc anaphylactique (caractérisé par des difficultés respiratoires et l’effondrement de la tension artérielle).

En cas d’allergie, la seule et unique façon de remédier au problème consiste à éviter complètement l’aliment allergène. Pourtant, il devient vite complexe de faire des choix éclairés considérant que certains allergènes peuvent être difficiles à repérer. Des mesures préventives, applicables à la maison, à l’école et en voyage peuvent être adoptées pour minimiser les risques de réaction.

10 CONSEILS À RETENIR

1) Bien lire les étiquettes et rechercher les ingrédients allergènes. Il existe une liste de mots-clé indiquant la présence de l’allergène – pour les œufs: albumine, lécithine par exemple.

2) Ne pas hésiter à appeler les compagnies alimentaires pour des détails sur la composition de leurs produits ou sur les méthodes d’emballage.

3) Faire attention aux aliments qui appartiennent à la même famille d’aliments que l’allergène (betterave, mâche ou épinard par exemple ou melon, concombre, citrouille).

4) Au restaurant, toujours informer le chef de la présence d’allergies alimentaires et de la ­sévérité de celles-ci pour qu’il prenne les mesures nécessaires en cuisine afin d’éviter d’utiliser les mêmes ustensiles, planches à découper, etc.

5) Éviter les buffets, même si les mets sont ­identifiés. Des erreurs sont fréquentes.

6) Éviter la contamination croisée en nettoyant adéquatement les ustensiles, les planches à ­découper et autres surfaces de travail après avoir manipulé un aliment allergène.

7) Se laver les mains adéquatement à l’eau chaude savonneuse pendant au moins 20 secondes après la manipulation d’aliments allergènes, ­enseigner à l’enfant de se laver les mains avant et après le repas.

8) À l’école, vérifier le contenu des mets servis à la cafétéria ou lors d’activités spéciales. Informer le personnel cuisinier de la présence d’allergies alimentaires et des mesures à adopter pour minimiser les risques de réactions.

9) S’assurer que les tables de la cafétéria sont bien nettoyées entre les services de repas.

10) Ne pas permettre l’échange du contenu des boîtes à lunch entre camarades de classe.

IDÉES COLLATIONS POUR LA BOÎTE À LUNCH

SMLXL

Les collations certifiées sans traces d’arachides sont de mise.

Les restrictions dues à la présence d’allergies alimentaires en milieu scolaire sont nombreuses si bien que les parents ne savent plus quoi mettre dans la boîte à lunch de leurs enfants. Voici quelques suggestions.

SMLXL

Les fruits et les légumes représentent les meilleures options santé!

  • Choisir des fruits et légumes de ­saison et varier la présentation (en brochette, en salade, frais entier ou couper en cubes, en quartiers, en boules, etc.). Les servir avec des trempettes à base de yogourt ou de fromage frais.
  • Opter pour des fruits séchés ou des barres de fruits séchés sans sucre ajouté.
  • Des muffins faits maison et sans traces d’arachides ou des collations certifiées sans allergènes (CAC).
  • Des tartinades d’hummous ou de tofu accompagnées de craquelins de riz.
  • Du fromage, fromage frais, yogourt et laits fermentés.

ASTUCE : ALLERGIE GRAVE ET RESTAURANT?

SMLXL

Composez des petites cartes personnelles de vos allergies ou intolérences alimentaires que vous garderez dans votre porte-feuille. Une fois au ­restaurant, donnez la carte à votre serveur qui pourra ensuite relayer l’information à la ­cuisine. On évite ainsi toute erreur ou oubli. Très utile en voyage avec des cartes ­traduites dans la langue du pays que vous visiterez !

  • Un modèle de cartes à imprimer est disponible en plus de 10 différentes langues sur le site: www.foodallergy.org/file/chef-card-french.pdf
  • Gardez en plusieurs copies et n’hésitez pas à les laminer afin qu’elles durent plus longtemps!

UN FUTUR SANS ALLERGIES ?

SMLXL

C’est l’objet d’une étude pilotée par le Dr Philippe Bégin du département d’allergologie et d’immunologie de Sainte-Justine. L’étude est réalisée ­auprès de deux groupes de 25 patients ­souffrant d’allergies sévères multiples qui sont traités par un protocole d’immunothérapie orale (ils reçoivent un mélange pouvant contenir jusqu’à 5 allergènes). L’un des groupes reçoit aussi un agent qui bloque les anticorps spécifiques aux allergies ­permettant ainsi de rehausser significativement la tolérance aux allergènes. Bien que les doses idéales restent encore à déterminer, les résultats sont très prometteurs et pourraient générer un impact majeur en santé publique!

http://www.journaldemontreal.com/2016/04/03/mieux-vivre-avec-ses-allergies-alimentaires

Allergique? Vous cherchez un restaurant où manger? Consultez le répertoire